ENTRETENIR SA MEMOIRE : LES APPORTS DE LA SOPHROLOGIE

Votre mémoire vous joue des tours ?  Et pourtant la  mémoire est une fonction essentielle du cerveau. Elle nous accompagne toute une vie construisant notre identité, nos connaissances. Elle est étroitement liée à nos émotions. Elle permet de stocker les souvenirs dans des réseaux de neurones connectés les uns aux autres. La mémoire est comme un muscle, elle s’entraine. Plus nous la sollicitons, plus elle se développe.  La sophrologie aide à la l’entretenir et la renforcer.

Or, la mémoire n'est pas qu'une.

Les différents types de mémoire :

  • La mémoire sensorielle prend les informations perçues du monde extérieur à travers nos 5 sens sans que nous en soyons conscients. Elle est très brève, sa durée est de maximum 2 secondes.
  • La mémoire courte est sollicitée continuellement dans notre quotidien. Sa durée de vie est limitée dans le temps, de 1 à 10 secondes. Son objectif est de nous aider à retenir une information, un visage.  Il est intéressant de savoir qu’au-delà de 7 informations, le cerveau est confus et n’emmagasine plus.
  • La mémoire à moyen ou long terme stocke les informations pendant une longue durée voire toute une vie. Sa capacité de stockage est grande : les souvenirs marquants, les apprentissages.  Il est conseillé de la stimuler régulièrement pour éviter qu’elle ne se délite.

Plusieurs facteurs peuvent altérer la mémoire :

  • Les troubles du sommeil (insomnie, réveil nocturne)
  • Les anxiolytiques, les somnifères
  • Le stress, l’anxiété
  • L’alcool en quantité importante
  • L’âge

Comment la sophrologie peut elle aider à entretenir la mémoire ?

Les problèmes d'oubli  ne sont heureusement pas toujours liés à une maladie de la mémoire . Elles peuvent être dûes à un manque d'attention, de disponibilité ou de stress.

La détente qu’apporte la sophrologie facilite la mémorisation. En effet, le stress empêche la consolidation des informations dans le cerveau,  les souvenirs en sont difficilement accessibles dans cet état. Il est recommandé de faire quelques petites pauses dans la journée pour se détendre et aider au processus de mémorisation.

Les relaxations dynamiques, spécificité de la sophrologie, amènent à plus de présence à son corps et à ses sensations facilitant l’apaisement mental. Les exercices de respiration et de relâchement musculaire favorisent une meilleure régulation émotionnelle, il est alors plus facile d’enregistrer des informations et aller chercher dans nos structures mnésiques des souvenirs stockés.  Des techniques de respiration associées à des mouvements de la tête facilitent l’oxygénation du tissu cérébral et de ce fait la mémorisation.

Tous les exercices de sophrologie activent le système nerveux parasympathique. Ce dernier aide à la récupération et facilite un bon sommeil. Le cerveau profite de cette période de repos pour enregistrer les informations acquises pendant la journée sous forme de souvenirs dans notre mémoire.

Pour arriver à fixer des informations dans notre cerveau, il est important d’y prêter de l’attention. Nous sommes la plupart du temps dans nos pensées sans être véritablement présents à notre environnement.  Il est important de porter attention aux actes que nous faisons machinalement, de les réaliser en pleine conscience du geste. La pratique sophrologique développe la concentration qui est essentielle dans le processus de mémorisation.

Des exercices de visualisation : voir un mot et sa forme, l’écrire en lettre de couleur, écouter le son en le prononçant mentalement favorisent la mémorisation de celui.

Des exercices sur les 5 sens aident à développer nos perceptions en expérimentant de nouvelles perceptions visuelles, auditives, kinesthésiques, olfactives et gustatives.  Apprendre à  découvrir le type de mémoire que nous utilisons le plus facilite la mémorisation. Si nous retenons mieux en lisant ou en écoutant, nous privilégierons tel canal plus que l’autre.

Enfin, des techniques suggérant d’aller chercher des souvenirs positifs,  voire lointains stimulent la mémoire à long terme. Il s’agit de les revivre avec nos 5 sens, visualisant le lieu, l’environnement, les bruits, les odeurs, les sensations et émotions associées  aux souvenirs. Elles aident à renforcer les chemins neuronaux allant vers  la banque de données qu’est notre mémoire.

La sophrologie comme la mémoire est une question d’entrainement.

Giovanna Follmi, Sophrologue à Lille et à Croix