LA SOPHROLOGIE POUR GERER LA CRISE DE PANIQUE

Crise de Panique

 

De plus en plus de sophrologues sont consultés pour des crises d’angoisse ou crises de panique.

Faire une crise de panique de manière récurrente peut rendre la vie difficile, entre peur permanente de la revivre et incapacité à la maîtriser. Comment expliquer cette manifestation physique de notre mal-être? Pourquoi le corps se fait-il le réceptacle de nos angoisses?

Qu’est ce qu’une crise de panique ?

La crise de panique est une période de peur intense qui survient inopinément, souvent de manière spectaculaire pour celui qui la vit mais pas dangereuse.

Ces crises de panique surviennent souvent de façon imprévisible, sans lien apparent avec le contexte vécu.

Elles peuvent durer de quelques minutes à une demi-heure, le plus souvent une dizaine de minutes.

Les symptomes sont :

  • Emballement du coeur, voire tachycardie
  • Tremblement
  • Sueur
  • Nausée
  • Impression d’étouffer, oppression thoracique
  • Vertige
  • Frisson ou bouffée de chaleur
  • Peur panique ou Impression de mort imminente
  • Peur de perdre le contrôle ou Impression de devenir fou

Il n’est pas rare que les personnes finissent aux urgences et fassent une batterie d’analyse pour se rassurer.

Les causes peuvent être un traumatisme, une phobie, un stress important, l’environnement, un terrain anxieux. ll semble aujourd’hui que les facteurs à l’origine des troubles anxieux soient multiples, et qu’ils soient cumulatifs.

Il est plus répandu chez les femmes que les hommes et il émerge souvent chez les jeunes adultes.

Cette crise  de panique lorsqu’elle est répétée devient trouble de panique, très handicapante car les personnes vivent dans la crainte de revivre l’événement. La manière dont la crise de panique est gérée va permettre de savoir si elle se transformera plus tard en trouble panique. Il n’est pas rare que les personnes souffrent d’une crise d’angoisse ou deux et pas plus. D’autres souffrent d’une inquiétude extrême après une crise, ce qui peut conduire au trouble de panique.

Comment la crise de panique agit elle sur notre corps ?

Au cours d’une crise de panique, la personne éprouve une excitation exagérée du système nerveux sympathique.

Une crise de panique signifie en réalité que le corps déclenche une «réponse combat-fuite» sans qu’il y ait de menace réelle. En revanche la personne le perçoit comme telle.

Le thalamus transmet cette information sensorielle à l’amygdale,  qui la traduit en danger et déclenche l’excitation du système nerveux sympathique.  En même temps, le cerveau sécrète de l’adrénaline dans le corps, ce qui déclenche des symptômes tels qu’une augmentation du rythme cardiaque, une respiration rapide, la transpiration, une hausse de la pression artérielle, la dilatation des pupilles, la bouche sèche.

Ce sont des réponses normales face à un danger.

En absence de danger réel,  la personne essaye de donner un sens à ces symptômes : peur d’une crise cardiaque, sensation de s’évanouir ou mourir, de devenir folle.  Cette peur peut déclencher une réaction en chaîne: l’hyperventilation, puis des tremblements, des picotements, des étourdissements, des difficultés respiratoires, douleurs à la poitrine.

Comment la Sophrologie peut elle aider à gérer la crise de panique?

La sophrologie est recommandée par de nombreux médecins comme une alternative aux médicaments pour lutter contre les crises de panique.

Grâce à ses techniques de respiration et de relaxation du corps, la sophrologie agit en profondeur sur le système nerveux, pour apprendre à l’apaiser.

La respiration est la première étape pour surmonter une crise de panique.

L’objectif est de permettre qu’un flux d’air lent pénètre et ressorte de nos poumons, ce qui évite l’hyperventilation et l’excès de dioxyde de carbone dans notre organisme.

Par exemple, inspirer lentement par le nez, retenir l’air inhalé quelques secondes dans les poumons et expirer doucement par la bouche, en pliant légèrement les lèvres. Après plusieurs répétitions, vous devriez être en capacité de vous calmer.

La respiration abdominale, c’est à dire le ventre qui se gonfle et qui se dégonfle, est également très efficace car elle permet de se calmer rapidement dans les moments critiques.

L’apprentissage de la détente de chaque partie du corps accompagnée d’une respiration consciente apaise le système nerveux.

Une autre technique très utile consiste à apprendre à relâcher son corps par des exercices de contraction relâchement. Vous pouvez contracter certains de vos muscles, puis bien les détendre. De cette manière, vous aiderez votre organisme à réduire la tension qu’il subit, et à faire baisser vos niveaux de stress. Contractez tout le groupe musculaire de ses membres pendant que vous inspirez profondément, retenez l’air et la contraction durant quelques secondes, puis expirez tout en relâchant vos muscles.

La sophrologie permet de prendre conscience de son corps en étant plus à l’écoute de celui ci, et identifier l’apparition de réactions telles que la boule à la gorge, l’accélération du rythme cardiaque pour apprendre à « apprivoiser » ses symptômes et mieux appréhender la crise de panique.

Prendre conscience des crispations et tensions liées à la crise pour développer se capacité de détente.  Cette détente musculaire apportera à son tour l’apaisement du mental.

Le training autogène de Shultz, technique de relaxation, proche de l’auto hypnose, peut être tout à fait adaptée, car elle apprend au corps à se relaxer à tout moment.

Le sophrologue transmettra les techniques qui permettront aux personnes de les intégrer à leur vie.