LA SOPHROLOGIE COMME SOLUTION AUX TROUBLES DU SOMMEIL

troubles du sommeil

Les troubles du sommeil concerneraient une personne sur trois en France selon le site de l'Inserm.  Ces dérèglements sont devenus une affaire de santé publique. Les conséquences  sont vécues pendant la journée avec des difficultés à réaliser les tâches au quotidien. Suite à une mauvaise nuit, nous sommes plus irritables, moins concentrés et moins vigilants.

Le sommeil représente la forme la plus aboutie du repos. Il permettrait ainsi à l'organisme de récupérer, que ce soit sur le plan physique ou mental. Il participe à la consolidation de la mémoire et permet au cerveau de se nettoyer des déchets et toxines accumulés au cours de la journée. Il contribue également à l’apprentissage ainsi qu’à la gestion des émotions.

Nous passons un tiers de notre vie à dormir, période pendant laquelle  le corps et l’esprit sont déconnectés du monde extérieur. Notre sommeil s'organise suivant une succession de quatre à six cycles par nuit. Nous alternons d'un cycle à l'autre, passant  d'un sommeil léger à profond, suivi d'un premier épisode de sommeil paradoxal où nous rêvons.  Une bonne nuit de sommeil c’est au moins 3 à 5 cycles d’environ  90 minutes. Durant notre sommeil, le  cerveau est actif. Il travaille à son bon fonctionnement et à celui de l’ensemble de notre organisme.

Or, Le sommeil est sensible à tout changement et l'insomnie est souvent l'un des premiers symptômes à se manifester. En 2017,  16%  des français  souffrent d’insomnie chronique. 45% des personnes de 25-45 ans considèrent qu’ils dorment moins que ce dont ils ont besoin.  Ces troubles du sommeil prennent diverses formes : difficultés à s’endormir, réveils nocturnes fréquents avec impossibilité de se rendormir, ou encore apnées du sommeil.

Nombreux sont les facteurs susceptibles de nuire à notre sommeil : un environnement trop stressant,  les contrariétés, certains évènements du quotidien perturbent  nos nuits et réduisent souvent notre temps de sommeil. L’état émotionnel agit sur la qualité de notre sommeil.

Le manque de sommeil peut avoir des effets néfastes sur nos capacités cognitives : il nuit à notre attention et à notre vigilance, réduit nos capacités à mémoriser, affecte notre humeur et nos émotions.  Le manque chronique de sommeil accentue le risque d’irritabilité, de symptômes dépressifs,  diminue les défenses immunitaires et la résistance à la douleur et favorise les troubles anxieux. Il  augmente également  les risques d’hypertension, d’obésité, de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2.

 Des données qui permettent de conforter l'idée communément admise selon laquelle les personnes qui souffent de troubles de sommeil ont un risque accru de tomber malade.

Comment la sophrologie agit elle sur les troubles du sommeil ?

La sophrologie agit à la fois sur le cerveau, sur le système nerveux autonome, qui stimule ou apaise le cerveau, et sur le corps, en éliminant les tensions musculaires accumulé  au cours de la journée.

Les exercices de sophrologie se font dans un état de conscience modifié où le cerveau émet des ondes alphas correspondant à une relaxation légère propice à un futur endormissement.

 La respiration souvent superficielle et courte participe à un mal être. Il est donc nécessaire, pour retrouver le sommeil, de bien travailler sa respiration au niveau du ventre tout en évitant les mouvements de la cage thoracique. Il s’agit d’une respiration abdominale, en gonflant  le ventre à l’inspire et en le creusant à l’expire. Du point de vue physiologique, la respiration ample et profonde  permet une meilleure  oxygénation des cellules cérébrales et une action bénéfique sur les fonctions neurovégétatives.

La pratique de la sophrologie permet l’apprentissage de la détente du corps par des exercices de respiration. Il s’agit ici de renforcer la présence du corps dans la conscience tout en se libérant de toutes les tensions corporelles. Le  lâcher-prise  favorise l’endormissement. Or celui-ci est lié à une baisse du tonus musculaire. Les exercices de respiration vont donc aider à améliorer le sommeil.

Des exercices dynamiques de contraction et relâchement musculaires aident à évacuer les tensions physiques et psychiques accumulées dans la journée. Chaque exercice, mettant en jeu une certaine contraction musculaire active différentes zones du corps pour l’amener à  lâcher-prise, et à se détendre en profondeur.

Une technique de relaxation profonde telle que le training autogène de Schultz induisant la lourdeur des membres peut être parfaitement indiquée pour  les troubles du sommeil.

Enfin, des exercices de visualisation apportent  des images positives  et sereines pour un apaisement du mental propice à un bon sommeil. Aller chercher dans ses souvenirs ou son imagination une image relaxante pour quitter le stress de la journée.  Le sophrologue peut apprendre à la personne à visualiser les effets positifs d'un bon sommeil : se projeter au lendemain  après une bonne nuit récupératrice prêt à affronter positivement la journée.

Par un apprentissage de l’écoute du corps,  la sophrologie permet véritablement de prendre conscience de ses besoins : s’habituer à faire une pause et à se déconnecter totalement dans la journée, afin d’éviter l’accumulation du stress, c’est aussi apprendre à mieux appréhender le sommeil.

Les exercices de sophrologie permettent d'apprendre à écouter notre corps et à le détendre, à libérer notre esprit pour agir efficacement sur les troubles du sommeil. Le sophrologue transmettra  les  techniques nécessaires pour la mise en place d’une bonne nuit.

Petits conseils pour aider au bon sommeil :   

 Avant de dormir, éviter les excitants comme le thé,  le café ou l’alcool, diner léger, éviter la lumière bleue des écrans des portables, ordinateurs, tablette.  Opter pour un bon livre. Enfin, dormir et se réveiller  à heures régulières